Rechercher

CCMI : Le sort des travaux réservés par le maître d’ouvrage, non chiffrés par le constructeur

Mis à jour : 28 févr. 2020


Dans le cadre d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI), le constructeur a pour obligation d’évaluer le coût global de la maison dont il entreprend la construction.


Il en résulte que le contrat de construction de maison individuelle doit obligatoirement mentionner le coût des travaux qui restent à charge du maître d’ouvrage.


En effet, l’article L231-2 du Code de la construction et de l’habitation prévoit que :

« d) Le coût du bâtiment à construire, égal à la somme du prix convenu et, s'il y a lieu, du coût des travaux dont le maître de l'ouvrage se réserve l'exécution (…)»


Qu’en est-il lorsque le maître d’ouvrage prend à charge une partie des travaux dont le coût n'a pas été préalablement évalué par le constructeur ?


La conséquence du non-respect de cette disposition est particulièrement lourde puisque l’absence d’évaluation du coût des travaux réservés est sanctionnée par la prise en charge par le constructeur du montant des travaux réservés par le maître d'ouvrage.


La Cour de cassation estime que l'absence de chiffrage réaliste ou explicite constitue un manquement au devoir d'information du coût réel restant à charge du maître d'ouvrage. Cass. civ. 3 du 09/07/2014, n° 13-13.931


En d’autres termes, si votre contrat de construction (CCMI) ne fait pas mention du coût des travaux que vous avez décidé de réaliser vous-mêmes ou de faire réaliser par un autre entrepreneur, c’est votre constructeur qui devra les payer.


72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout